De Tissus En Couture

Le taffetas : plus qu'un tissu, un tissage.

                         - Les taffetas - 

Taffetas de soie blanc casse raye or cuivre style empire 5  Taffetas kaki brun brode de fleurs laser 2  

Taffetas cameleon noir blanc rouge 1  Taffetas de soie bleu acier beige 1

Historique :

Ce tissu provient de l'orient. Le terme de taffetas vient du persan « taftâ » ce qui signifie ce qui est tissé. 

A l’origine, ce tissu est tissé à double ou triple fils de soie. Cette étoffe a la particularité de se refléter à la 

lumière et n'a aucune transparence.

Pendant la Renaissance, les marchands vénitiens feront connaître le taffetas d'abord en Italie puis dans toute 

l'Europe.

Au XVIIIe siècle, le taffetas est de plus en plus utilisé dans la conception de vêtements pour l’élite française.

Dans un autre registre, les frères Montgolfier n’hésitent pas à l’utiliser pour la toile de leurs montgolfières. 

Tout au long du XIXe et jusqu’à nos jours le taffetas est utilisé pour différentes toilettes.

Il devient l’un des tissus favori des grands couturiers. 

A partir du XXe siècle, on commence à créer du taffetas avec des fibres synthétiques.

Moins cher que le taffetas de soie, on peut l’utiliser pour de la reconstitution historique. 

Définition : 

Tissé à fils doubles, triples ou quadruples, le taffetas est l'armure la plus simple et la plus ancienne dans

laquelle les fils de chaîne passent alternativement au-dessus et au-dessous des fils de trame.

Appelée toile dans les étoffes de coton, de laine ou de lin, cette armure prend le nom de "taffetas" dans les

tissus de soie ou fibres synthétiques. 

L'adjonction, la permutation de fils dans ce mode de croisure sont à l'origine de toutes les autres croisures

et, en premier lieu, des dérivés du taffetas dont les aspects peuvent être très différents.

Propriétés : 

Il est chatoyant, reflétant, non pas comme un satin car il est moins lisse et souvent tissé avec

des fils de différentes couleurs. Il est, malgré son air fragile, assez solide 

en vérité.

Le taffetas qu'il soit plus ou moins fin, est sec...voir très sec.

Si son épaisseur est moyenne, il sera craquant, raide,  et pourra garder une certaine forme; ce

tissu extrêmement serré est fabriqué avec des fils très fins ce qui provoque une certaine rigidité et

permet au styliste quelques fantaisies. C'est une matière très agréable à travailler en couture.

Son tissage est identique sur les 2 faces, en général (on parle uniquement de tissage, les

jacquards, les brodés ou à motifs, ont un endroit et un envers).

On dit qu'il est froissable car son armure empêche toute fluidité à ce tissu (sauf s'il est assez fin). 

Mais c'est aussi ce qui lui donne toute sa beauté, car les plis et les bouillonnés, lui permettent de 

saisir la lumière et de dévoiler son aspect changeant incomparable!

A l'heure actuelle, on le trouve en soie, généralement en petite largeur, ou en fibres synthétiques 

le plus fréquemment.  De manière générale, c'est surtout les matières ou fibres lumineuses qui sont

privilégiées, puisque le tissage a cette particularité de les rendre brillante.

Sa brillance est cependant, variable, selon les fibres utilisés.

L'étape de calandrage* permet notamment d'obtenir un taffetas changeant. Les taffetas unis,

prismatiques, imprimés, frappés, moirés, gaufrés, chinés ou glacés sont obtenus à partir de

différents procédés, impliquant notamment une colorimétrie variée au niveau des fils de trame et

de chaîne. Les modèles « changeant » et « caméléon » laissent ainsi apparaître différentes

nuances au gré de la luminosité extérieure.

Utilisation : 

Le taffetas s'utilise pour l'ameublement : tentures, coussins, recouvrement de canapé ou 

fauteuil, selon son motif et son épaisseur, il s'adapte au style Empire, Renaissance... 


Le taffetas peut être employé aussi bien pour des robes que pour une doublure qui doit garder

une certaine tenue ou encore conservé un certain volume.

Outre son utilisation pour reconstituer des costumes historiques, il s'utilise pour toute tenue 

habillée, de soirée ou de mariage. Robe longue, jupe, fourreau, bustier.... 

Entretien : 

Pour entretenir les taffetas, il suffit de se reporter à la composition du tissu.

Le polyester résiste à un lavage tiède 30° ou 40°, alors que le repassage est facultatif.

Beaucoup plus raffinée, la soie doit être nettoyée à sec, à l'aide de savon, d'eau oxygénée

ou de lessive douce.

 

Calandrage* : Opération qui consiste à faire passer le tissu entre 2 cylindres pour le lisser ou le lustrer

 

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.